• default color
  • red color
JA slide show

Bienvenue dans mon univers

 
"Je me consacre à la peinture et à la sculpture pleinement et entièrement depuis plusieurs années et ce, parallèlement à ma fonction de chirurgie dentaire. C’est avant tout le besoin et le désir de m’interroger sur les profondeurs de la nature humaine, sur ce qui me touche chez l’Autre, tour à tour la douceur de vivre, la mélancolie, comme le plus profond désarroi, essayant d’exhaler à travers chaque œuvre l’une des émotions, l’un des sentiments que chacun peut rencontrer dans la vie.
 
Parmi les thèmes chauds que j'aborde dans mes œuvres, la femme et l’enfant occupent la première place viennent ensuite les problèmes sociaux, la vieillesse abandonnée ainsi que d'autres thèmes portant sur le traditionnel et le scientifique".
Home Articles La peinture féminine de l'indépendanse à nos jours
La peinture féminine de l'indépendanse à nos jours Imprimer Email
Écrit par Ameddah Leila   
Dimanche, 21 Juillet 2013 22:25

L’exposition «Equinoxe Féminin» comprenant 30 œuvres de peinture de 28 artistes peintres, représentant les différents mouvements de l’art algérien, de l’indépendance à nos jours, a été inaugurée mercredi soir, à la salle Bachir Yellès du Musée public national des Beaux-Arts d’Alger.

Le  vernissage  de  cette  exposition , organisée  à  l’occasion  de  la  célébration  de  Journée  mondiale  de  la   femme,  coïncidant  chaque  année  avec  le  8  mars,   s’est déroulé en présence de la ministre de la Culture  Mme  Khalida Toumi  et  d’un  nombre  important  d’artistes peintres . Les  tableaux  réalisés  dans  différentes  techniques  de  peinture  (huile,  aquarelle , gouache , gravure,  sculpture,  tapisserie…), portent  un  regard  sur  la  diversité  des  expressions  utilisées  par  ces  artistes  femmes,  reconnues  dans  le  développement  de  l’art algérien , regroupant  des  œuvres  de  l’ancienne  génération  comme  Baya  Mahieddine,  Aïcha Haddad…  et  de  la  nouvelle  génération,  à l’instar  de  Leïla  Ameddah ,  Fatima  Zohra  Azzoug… , a  précisé  Mme  Dalila  Mohamed  Orfali,  directrice  du  Musée  public  national  des Beaux-Arts  en  marge  de  l’inauguration  et  d’ajouter  : «Nous  voulons , à travers  cet  espace  de  communication  qui  rassemble  toutes  les tendances  d’expression  artistique,  faire  découvrir  aux  visiteurs , les  différentes  créations  féminines  évoquant  différents  thèmes ressentis  par  la  femme  algérienne  dans  toutes  les  époque  en  allant  de  l’indépendance  jusqu’à  nos  jours.»   Mme  Orfali  a  estimé, d’autre part, que l’art pictural féminin se porte bien, actuellement, rappelant que cet art s’est développé en Algérie, depuis le 20e siècle en franchissant , aujourd’hui  une  étape  rayonnante.  Les  trente  tableaux  de  formats  différents,  distingués  par  une  variété  de  couleurs vives,  chaudes  et  gaies  dans  lesquelles,  baignent  des  formes  dessinées , des statuettes,  des visages,  des villages,  le soleil,  l’aube,  l’art calligraphique…  donnent  l’impression  d’être  en   mouvement.  Cette  exposition,  organisée  par  le  ministère  de  la  Culture,  dans le cadre du cinquantenaire de l’Indépendance de l’Algérie, regroupe entre autres, des œuvres de Baya Mahieddine, Souhila Belbahar, Heinen-Ayech Bettina, Fatiha Bisker avec aussi, une œuvre et une sculpture de Aïcha Haddad. «Je suis très émue d’exposer, aujourd’hui, mon tableau intitulé : «Le sommeil», à l’occasion du 8 mars, le fête des femmes, car je me retrouve mon éclat, en exposant devant ces artistes peintres venues, aujourd’hui partager avec moi cette occasion, dans ce parfait espace, et ça me réjouit (…)», nous confiera, la journaliste et peintre, Fatiha Bisker. Et de renchérir : «Mon tableau est en fait, un mélange de couleurs vives, ponctuées par des ombres naturelles, illustrant ma chère mère en train de dormir.» Pour sa part, Valentina Ghanem Pavlovskaya, diplômée de l’école des Beaux-Arts de Grekov-Odessa (es-URSS) nous a montré, à cette occasion, son tableau intitulé : «Le rythme des flammes» et elle nous a expliqué : «Je participe à cette occasion du 8 mars avec une toile qui montre une palettes de couleurs chaudes (jaune, orange, rouge, marron) illustrant la joie, la vie et le printemps, à travers la chaleur des flammes, en illustrant ainsi, une danse africaine, exécutée, lors d’un rituel de récole de produits agricoles, et tout cela, sous le rythme du tambour et les mouvements d’une foule de danseurs africains qui s’enchevêtrent». Elle ajoutera qu’elle dédie son travail, réalisé en 2011, à l’occasion du commencement du printemps et aussi à l’occasion du 8 mars le fête mondiale des femmes. A noter que cette exposition qui se poursuivra jusqu’au 4 avril prochain a vu la participation de plusieurs autres artistes peintres à l’instar de Anissa Aïdoud, Myriam Ait-El-Hara, Myriam Ben, Zoulikha Benbernou, Habiba Bensekhar, Djamila Bent-Mohamed, Samta Benyahia, Bahia Boua, Latifa Boulfoul, Zahia Dahel, etc.

Mehdi Isikioune

Mis à jour ( Dimanche, 28 Juillet 2013 11:44 )
 

Aperçu ...

Ameddah leila

Sample image

Nationalité : Algérienne

Contacts

Adresse: B.P Nr:469; an nasr, Batna, 05000, Algérie
Email: info@leila-ameddah.com