« Notre identité » à travers la calligraphie à la Galerie Lotus Imprimer
Écrit par Ameddah Leila   
Vendredi, 25 Mai 2012 22:56

http://www.tunisiefocus.com/tunisie/notre-identite-a-travers-la-calligraphie-a-la-galerie-lotus-3993/

En hommage au calligraphe tunisien feu Mohamed Salah Khamassi, disparu en 1990, la Fédération Tunisienne des Arts Plastiques (FTAP) et le directeur de la galerie LOTUS organisent depuis le 5 et jusqu’ au 26 mai courant, le 1er Salon de la calligraphie arabe sous le titre « Notre identité ».

Plus de 20 artistes y sont présents dans ce salon dont notamment des Tunisiens, des Irakiens et une Algérienne.

Parmi les travaux exposés, le public peut découvrir trois œuvres rares de feu Mohamed Salah Khamassi, qui fut la figure de proue de l’école de calligraphie tunisienne, au sein de laquelle apparut une nouvelle génération de calligraphes tunisiens qui ont contribué à la promotion de cet art qui n’a pas cessé d’évoluer à travers les siècles. De même, le visiteur peut également s’attarder devant les cinq œuvres de feu Ali Nacef Trabelsi, un autre artiste tunisien qui fut célèbre pour ces calligraphies qu’il ciselait sur le bois, le fer, le laiton et la pierre et qui fut considéré comme l’un des artistes tunisiens qui ont libéré la calligraphie arabe de son carcan traditionnel.

Les autres exposants sont : Samir Fitouri, Lamjed Nouri, Tarek Abid, Mona Bradai, Sami Gharbi, Chebbi Hamza, Karima Ben Saad, Taoufik Khanfir, Samira Khalfi, Fawzi Ibrahim, Ibrahim Miled, Noureddine Elouni, Soufiène El Hammaoui, Sarra Ben Aïssa, les Irakiens Mohamed Chawi et Ahmed Hachem et l’Algérienne Leila Ameddah. Tous vouent un amour certain à la calligraphie arabe et à ses différents styles. Les œuvres exposées oscillent entre calligraphie traditionnelle et celle qui allie écriture et art plastique où les lettres tantôt sculptées en profondeur, tantôt incrustées à la surface, donnent une nouvelle dimension aux formes et aux signes. Certains travaux sont mixtes, ayant subi des techniques à la fois picturales et scripturales, créant une symbiose entre les styles calligraphiques et une palette de couleurs variées et appropriées. Les artistes irakiens participent à cette exposition avec des styles artistiques différents, telles que la calligraphie arabe classique ou la peinture de calligraphie moderne, révélant une grande maîtrise des différentes techniques mais aussi de la matière. Rappelons que ce 1er Salon est dédié à feu Mohamed Salah Khamassi, à l’occasion du centenaire de sa naissance, qui aurait dû être célébrée deux ans auparavant (2010), mais qui a été reportée en raison des événements reliés à la Révolution.

20/05/2012

20/5/2012

Mis à jour ( Vendredi, 14 Juin 2013 20:09 )